Quels sont les bienfaits du thym ?

On l’utilise souvent en cuisine pour apporter du goût et de l’arôme, le thym fait partie des plantes aromatiques dont la saveur est largement appréciée. Outre cette utilisation, ses multiples vertus sont à même de calmer plusieurs troubles intestinaux et respiratoires. Consommé dans un plat salé, dans une infusion ou en tisane, le thym apporte des effets positifs à l’organisme.

Comment reconnaître le thym ?

Plantes aromatiques des régions tempérées et qui poussent abondamment dans le sud de la France, le thym est un sous-arbrisseau très résistant. Sa tige herbacée est garnie et velue, ligneuse et tortueuse. Les rameaux sont recouverts de poils courts qui leur donnent une couleur blanchâtre. Il produit des fleurs en épis roses à lilas clair. Vous pouvez le reconnaître depuis son parfum agréable, chaud, puissant et très aromatique. Sachez qu’il existe une variété impressionnante de thym allant jusqu’à 300 types. Cette plante aime surtout les terrains arides, rocailleux et ensoleillés. Suivant le cas, c’est-à-dire du patrimoine génétique de la plante, le thym représente en grande quantité le thymol, le lynalol ou le géraniol. Il est aussi riche en huile essentielle.

Les bienfaits du thym

Le principal bienfait du thym repose sur son caractère antioxydant, ce qui aide à maintenir en bonne santé en diminuant les risques de contracter des maladies dues au vieillissement comme les cancers, les troubles cardiovasculaires… Riche en phénols, il possède aussi des vertus antiseptiques, antibiotiques et antibactériennes. Il est également idéal pour combattre le rhume. Pour cela, il est utilisé en tisanes et en gargarismes contre les maux de gorge. C’est aussi une source de vitamine K, nécessaire à la fabrication de protéines qui tiennent une place importante dans la coagulation du sang et la formation des os. Sachez que le thym peut aussi être utilisé par voie externe pour soulager certaines affections cutanées et pathologies dermatologiques telles que l’acné, l’herpès, zona, mycoses, gale, etc.

Précautions d’usage

C’est vrai que le thym est une herbe aux multiples vertus pour le corps, mais notez toutefois que la consommation en excès est déconseillée. Vous ne devez pas par exemple dépasser 7 jours de cure et de consulter d’abord un professionnel de santé avant d’entreprendre. Sa teneur en vitamine K est aussi contre-indiquée chez les personnes sous traitement anticoagulant afin de ne pas perturber le processus de coagulation du sang. L’huile essentielle est également déconseillée durant la grossesse. Par ailleurs, les personnes allergiques aux plantes de la même famille que lui doivent consulter leur médecin avant d’en consommer.

Pourquoi la camomille est appelée la plante magique ?
Comment savoir si un champignon est comestible ?