Une plante au multiple bienfaits, le curcuma séduit aussi dans le monde d’équitation. Il peut apporter un réel confort et une bonne santé aux chevaux. En raison de ses propriétés médicinales, c’est une épice très moderne utilisée dans de nombreuses thérapies. Mais comment en donner à son cheval ? On vous dit !

Le curcuma, une épice aux mille vertus

De nombreuses études ont analysé les propriétés médicinales du curcuma sur les chevaux. Tout d’abord, il est un excellent antioxydant qui combat les radicaux libres qui, à terme, provoquent des maladies. En outre, il agit sur les sucs gastriques et réduit le risque d’ulcères gastroduodénaux et de gastrite. En fait, il est traditionnellement utilisé pour traiter et soulager les indigestions. Aussi, le curcuma est également censé agir comme un  » hépato-protecteur « , en protégeant le foie du cheval de divers stress. Pour cela, il doit être de bonne qualité. Les différents niveaux de prix des compléments fabriqués à partir de cette ressource naturelle peuvent être dus à des différences de qualité. D’autant plus, cette épice indienne combat également les parasites intestinaux et peut être utilisée en complément des anthelminthiques classiques comme l’ail. Il peut également être utilisé chez les chevaux sujets à des problèmes de peau. Les propriétés anti-inflammatoires du curcuma en font également un allié de taille pour les douleurs musculaires, les tendinites, les douleurs articulaires et l’arthrite. En tant qu’agent anti inflammatoire naturel, il peut être donné en complément de l’alimentation quotidienne de votre cheval.

Comment donner du curcuma aux chevaux ?

Le curcuma est une plante herbacée qui pousse en Inde et présente de nombreux avantages pour la santé. Comme le gingembre, il est utilisé comme un anti inflammatoire naturel puissant et pour traiter les maladies intestinales. Il neutralise diverses douleurs et intoxications alimentaires. De ce fait, il est disponible sous forme de poudre et peut être ajouté à l’alimentation du cheval deux ou trois fois par an, de préférence pendant deux mois. Les premiers effets apparaissent environ un mois après le début du traitement. D’ailleurs, la curcumine est mal absorbée dans le tractus gastro-intestinal. D’où il est recommandé d’utiliser le poivre noir et le curcuma en association pour optimiser l’absorption chez les chevaux. Ce mélange doit être administré en une seule dose, et non en une série de doses. C’est parce que la pipérine peut altérer la perméabilité intestinale et les autres ingrédients peuvent se perdre avec le temps. Par conséquent, la poudre de curcuma pour chevaux convient aussi bien aux humains qu’aux chevaux. Ils peuvent donc recevoir une dose appropriée de 10 à 30 g par jour. Consultez votre vétérinaire pour obtenir des informations sur le dosage afin de vous assurer qu’il est correct.

L’essentiel à savoir

Le curcuma ne doit pas être administré aux chevaux si un traitement anti-inflammatoire chimique leur a été prescrit par leur vétérinaire. En effet, le curcuma peut décupler l’efficacité de ce traitement et provoquer des effets secondaires. Informez toujours votre vétérinaire si vous traitez votre cheval. Aussi, il a une odeur, mais comme vous le savez, les chevaux sont très sensibles à ce qu’ils mangent. Incorporez un peu à la fois, en laissant la dose s’humidifier légèrement pour que la poudre adhère à l’aliment. Enfin, si votre vétérinaire vous prescrit un médicament, vous devez l’informer de ce que prend votre cheval, car il peut y avoir des interactions entre les ingrédients actifs.